Comment élever son esprit grâce aux embouteillages

Salut les amis,

Je vous ai concocté un petit sujet pour coller (de façon magique bien sûr) à l’actualité des gilets jaunes

Vous l’avez compris :

L’automobile c’est l’enfer.

Ça coute cher, ça pollue, ça fait des milliers de morts sur les routes chaque année et pour ne rien arranger le prix du carburant monte plus vite que l’érection d’un puceau devant un porno…

Le tableau est sombre, très sombre, mais en tant que magicien, nous pouvons tirer du positif de ce contexte désespéré. Je vais donc vous révéler un grand secret :

Circuler en automobile est un putain de moyen de s’élever spirituellement.

Comment ? Pas d’inquiétude, le père Nazteratom va vous expliquer ça tout de suite.

Si vous avez lu mon bouquin, la technique d’autoanalyse des pensées doit vous être familière… sinon pas de panique, voici un petit résumé.

En bref, cette technique consiste à certains moments de la journée à autoanalyser nos propres réactions et pensées et à en reprendre le contrôle. Du genre, vous croisez une personne particulièrement attirante dans la rue et vous vous dites « Je lui arracherai bien ses sous-vêtements avec les dents ». Là vous vous faites une réflexion du style « je suis vraiment un être bestial » et vous corrigez selon votre degré d’éthique personnel, du style « j’ai déjà trois esclaves sexuels à la maison, un de plus serait difficile à assumer », « je devrais tenter une approche plus subtile comme lui écrire un poème », « il s’agit d’un être humain, je dois le considérer avec respect »… Choisissez ce qui vous convient, je ne suis pas là pour vous juger, le père Noël s’en chargera, mais vous aurez été prévenu alors ne venez pas pleurer si vous ne trouvez rien au pied du sapin le 25 décembre au petit matin.

Circuler en automobile fournissant une palette infinie de situations critiques pouvant nous conduire à la folie ou éprouver notre mental, appliquer cette technique au volant s’avèrera particulièrement enrichissant.

Quelques exemples.

Vous êtes dans les embouteillages, vous bouillez intérieurement, vous êtes d’humeur assassine. Prenez note de votre état émotionnel et relaxez-vous. En travaillant sur votre respiration, restaurez le calme dans votre esprit et chassez le stress de votre corps.

Un automobiliste vous fait une queue de poisson, vous refuse la priorité. Analysez votre colère, voyez comme elle est disproportionnée et essayez de revenir rapidement à l’indifférence la plus totale pour cette incivilité.

Vous laissez aimablement traverser ce piéton, il ne vous accorde même pas un regard alors que vous attendiez un remerciement. Réfléchissez à ce qui vous a motivé pour le laisser passer. Pure gentillesse ? Ou quête de reconnaissance ? Accusez la frustration et dissipez-la pour retrouver votre sérénité.

Pour la même faute, vous avez klaxonné cette inoffensive grand-mère et vous vous êtes gardé de le faire face à un ce mec bodybuildé et patibulaire au visage balafré et de surcroit tatoué d’une croix gammée. Interrogez-vous sur votre courage et efforcez-vous d’adopter un comportement plus équitable.

Voilà, je pense que ces quelques exemples vous ont permis de saisir l’idée. Avant de dire « Ce n’est que ça », essayez sincèrement de vous prêter à l’exercice à chaque fois que vous prenez votre voiture. Cette technique rendra vos trajets non seulement plus sereins, mais vous apprendra aussi à vous connaître et à vous maîtriser. Des qualités qui vous aideront aussi bien en magie que dans la vie de tous les jours.

La magie c’est aussi ça, transformer les désagréments du quotidien en outil de progression pour atteindre ses objectifs.

Pour ceux qui essaieront, n’oubliez pas de laisser vos commentaires.

À bientôt.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *