Ésotérisme et vaseline scientifique.

TDS (Tous des salopards*)

Ce n’est un secret pour personne1, le milieu ésotérique fourmille d’escrocs de tous poils, d’affabulateurs professionnels, de mystificateurs forcenés, de charlatans invétérés… bref, on pourrait poursuivre la liste indéfiniment. Aujourd’hui, je vous propose donc de nous focaliser sur une espèce bien particulière de cette triste faune : j’ai nommé le mage pseudo-scientifique.

Du vent, rien que du vent

Généralement, le mage pseudo-scientifique comme nombre d’acteurs du monde ésotérique possède dans sa besace un paquet d’affirmations et de théories non prouvées (le monde astral tralala, le taux vibratoire machin truc, réaction sympathique ou…antipathique, multiples analogies et correspondances énoncées sur le ton péremptoire du « tout le monde sait ça » pourtant souvent en contradiction avec ses autres collègues). Voilà, plein de jolies choses qui peuvent effectivement servir dans un système magique, mais qui en aucun cas, ne peuvent être considérées comme des vérités absolues… et l’argument facile « c’est Elipha Lévi, Stanislas de Guaita, le Picatrix, le père Crowley, le Dragon rouge, le petit Albert ou le Journal de Mickey (quoique cette dernière source paraisse plus fiable) qui l’a dit »… n’est aucunement une preuve ou un gage de véracité. Pour prouver une affirmation, la mise en œuvre d’une démarche scientifique est nécessaire. Il faut un échantillon d’individus assez nombreux pour opérer des tests statistiquement solides, remettre en question et nuancer ce qu’on semble observer, étudier les biais… bref être scientifique, ça ne s’improvise pas. Oui, je sais, il y en aura toujours pour m’expliquer comment la magie est ô combien supérieure à la science ce à quoi je dirai :

« Mec, Girl ou (remplis avec ce que tu veux, ici on n’exclut personne 😉 ), si ta magie est si puissante pourquoi ce n’est pas elle qui fait fonctionner ton smartphone, ta voiture, ton chauffage et ta climatisation… on pourrait aussi parler des antibiotiques ou la chirurgie qui t’ont sauvé la mise à toi ou un de tes proches et les réseaux sociaux dont tu uses et abuses et qui reposent pourtant sur des algorithmes scientifiques et non des formules provenant de grimoires séculaires. » Bref, arrêtons les conneries, il existe très peu de gens sur le territoire métropolitain prêt à se passer des technologies issues de la science au profit de la magie.

Non! Pas avec ce grimoire (nous avons du PQ)

On reprend : le monde ésotérisme regorge donc d’idées qui reposent sur l’observation (plus ou moins objective), l’affirmation rabâchée… tout ceci sans fondement concret… du coup, faut-il jeter tout cela à la poubelle, non bien sûr… sinon ce site serait dédié à la science et non à la magie. Ce n’est pas parce que la plupart des affirmations ésotériques sont probablement fausses ou inexactes qu’elles sont inutiles. Pour illustrer ce propos, j’aime bien prendre l’exemple du système géocentrique de Ptolémée qui comme chacun sait est faux. Pour les retardataires de quelques siècles, désolé de vous décevoir, mais, la terre n’est pas au centre de l’univers et par extension votre nombril non plus. À l’époque on était arrivé à cette conclusion, car l’observation le laissait supposer. On se servait de ce système erroné, souvent avec succès. Il était en effet possible de réaliser des prévisions qui s’avéraient justes ou de s’orienter et naviguer correctement.

Pour bien enfoncer le clou et montrer qu’une superstition même si elle est fausse dans l’absolu peut pressentir une vérité et conduire à un comportement salvateur, je vais prendre un exemple de mon cru. Si j’énonce par exemple qu’un horrible démon invisible est susceptible de vous attaquer quand vous allez à la plage entre 12 h et 14 h et que même en dehors de ces horaires, il est important de planter dans le sol, un poteau de noisetier auquel vous disposerez autour du sommet des feuilles de palmier en forme de cercle… (bref un parasol) et de vous enduire de crème machin truc achetée le 3 du mois au pharmacien du carrefour entre l’avenue Lucien Ferdinand et Samuel Arrimand pour éviter d’être attaqué par le démon. Tout ceci ressemble à une vieille superstition trouvée dans un grimoire médiéval et pourtant malgré les informations inutiles et parasites comme l’obligation de choisir un poteau en noisetier et la toile du parasol en palmier, la date et le lieu d’achat de la crème, cette préconisation va assurément si elle est suivie vous éviter de chopper à minima un coup de soleil et au maximum un cancer de la peau à longue échéance. La moitié des infos sont fausses, mais mettre cette stratégie en pratique fonctionnera pour vous épargner l’impact des ultra-violets puisqu’en fait de démon invisible, c’est bien des ultra-violets dont il est question dans cette superstition. C’est pareil en ésotérisme, si vous êtes lecteurs de ce site, vous avez probablement pratiqué une variante du rituel du pentagramme. Et si vous l’avez bien réalisé, vous avez dû constater que certains effets se produisent sur vous. L’exécution du rituel vous amène lentement vers un état modifié de conscience. Différentes variantes, toutes aussi opératives les unes que les autres (avec ou sans croix kabbalistiques, en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans le sens opposé, en utilisant différents gardiens aux quatre points cardinaux), montrent que ce n’est pas chaque élément pris séparément qui a un sens, mais la façon dont ils sont agencés et l’intention que vous y mettez. Le rituel est efficace parce que vous y croyez pas parce que Uriel, Gabriel… Bélial, le Minotaure, la fée Carabosse ou Albator existe vraiment, mais parce que par la force de votre croyance en ces entités ont un réel pouvoir sur votre esprit et du coup sur votre environnement. Tout ça pour dire que la magie… bien qu’efficace n’est pas une science donc quand ces deux disciplines souvent opposées (bien qu’à de nombreux moments de l’histoire elles aient été intiment liées) dans leur démarche flirtent ensemble, c’est davantage pour le pire que le meilleur.

T’inquiètes, ça va bien se passer.

Auteur : Morderska
Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported

Voyons tout ça un peu plus dans le détail. Dans un premier temps, il peut paraitre logique qu’un mage censé s’intéresser au fonctionnement de l’univers se penche sur les sciences et le contraire pourrait d’ailleurs paraitre suspect. L’étude de la magie gagne à être complétée par celle de la science, ce qui évite d’énoncer toute sorte d’âneries, irréalistes et fantasmatiques. Le mage qui s’intéresse à la science aura donc mon entière sympathie, celui qui dans ses écrits, vidéos y fait référence attirera ma plus pleine attention, mais éveillera surtout ma vigilance. C’est là que je vais vous décrire ce qu’est cette fameuse vaseline scientifique (ouais avec moi, il faut toujours s’armer de patience). Donc notre mage pseudo scientifique arrive avec tout son foutraque ésotérique non reconnu, non prouvé… et il veut introduire ce gros objet contondant dans votre esprit… Comme il a plein d’autres copains qui veulent vous faire la même chose (vous introduire un gros objet dans l’esprit), il faut qu’il déploie une meilleure stratégie que la concurrence et quoi de mieux quand on veut introduire un gros objet dans l’anatomie de quelqu’un que de le préparer en douceur, mais voilà, notre mage faux-scientifique, mais vrai expert en marketing est pressé et ne veux pas perdre son temps en préliminaires qui le ferait gaspiller son précieux temps. Et donc il va utiliser l’arme secrète du baiseur pressé, mais soucieux du confort de celui qu’il pénètre (ben oui, vous êtes son futur client, il ne veut pas vous violer non plus, il a envie que vous reveniez) : le lubrifiant et c’est là qu’intervient la vaseline scientifique. La stratégie est simple, le mage pseudo-scientifique avant de vous présenter son gros godemichet ésotérique va gentiment vous enduire l’esprit de vaseline scientifique. La stratégie est toujours la même, il va vous déballer son savoir scientifique souvent correct, mais d’un niveau rarement supérieur à la vulgarisation grand public. Vous allez donc avoir droit à l’étalage de connaissances biologiques, psychologiques, sociologiques et surtout quantiques. Cet ingrédient manque rarement, il est souvent exposé avec des raccourcis assez navrants ou pour mener à bien des comparaisons hors de propos. Au final, de quoi faire rire les spécialistes, hocher la tête ceux qui ont un niveau équivalent et susciter l’admiration des novices, des béni-oui-oui qui sont la première cible du mage pseudo-scientifique, car ces fainéants de la raison et stakhanovistes de l’ésotérisme peuvent ingurgiter des tonnes de grimoires obscurs, mais n’ouvriront jamais une revue scientifique même grand public… tant pis pour eux, qu’ils continuent de lire leur grimoire l’échine courbée et le cul bien offert au mage pseudo-scientifique dont on voit déjà l’ombre armée de son énorme godemichet se profiler. Depuis le temps qu’on leur dit que le savoir est une arme… peut-être un jour comprendront-ils que cette phrase revêt également un sens défensif… oui le savoir est aussi un bouclier qui vous protège des offensives des charlatans.

Pour en revenir à la stratégie de notre embobineur, généralement il exploite la fâcheuse tendance que le cerveau possède à tirer des conclusions hâtives de certaines répétitions. Ça fonctionne un peu comme un théorème qui dirait si Bob émet l’affirmation A puis l’affirmation B qui sont des vérités, alors C la troisième affirmation de Bob est forcément une vérité… et cela même si C est du grand n’importe nawak. Bon en vrai, vous l’avez compris A et B sont la fameuse vaseline scientifique et C, le fameux godemichet ésotérique que Bob veut introduire dans votre esprit et comme Bob est un sacré vicelard, il ne va pas tarder à enchainer avec D, E et F, peut-être remettra-t-il un peu de vaseline G et K de temps en temps, mais croyez-moi, même si ça va passer comme une lettre à la poste, Bobl va vous la mettre bien profond et vous aurez droit à tout l’alphabet.

Vous reprendrez bien un peu de soupe quantique ?

Je ne peux conclure cet article sans évoquer les références incessantes qui sont faites par les mages pseudo-scientifiques à la physique quantique (j’en ai parlé un peu avant ? Oui, c’est vrai…bon ben à 40 piges on commence à radoter c’est comme ça. En ce moment, les allusions abusives à la physique quantique sont omniprésentes dans le paysage ésotérique et pas seulement dans le new-age comme certains auteurs qui se prétendent gardiens de la vérité ultime aimeraient le faire croire. D’ailleurs, dans le milieu ésotérisme, le terme new-age, discipline à laquelle les « praticiens sérieux » attribuent tous les maux n’est au final bien souvent qu’un bouc émissaire qui leur permet de paraître plus sérieux en se comparant à un cousin plus fantasque. En gros, c’est l’histoire du mec qui fume un paquet de clopes qui fait la morale à celui qui en fume un et demi. Pour la communauté scientifique, il est fort probable que new-ageux et « praticiens sérieux » soient juste des clowns à des degrés divers.

Je ne reviendrai pas sur toutes les âneries, sur le taux vibratoire pour faire des sorties astrales en boite de nuit, la vie après la mort et l’existence de l’âme prouvée quantiquement… je m’attarderai juste un court instant sur la fameuse « intrication quantique ». Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, matez ceci. On ne peut pas faire plus simple en termes de vulgarisation. En gros, quand on a lié deux particules et qu’on les sépare, toute action exercée sur l’une se répercute sur l’autre. Notre mage pseudo-scientifique en pantoufle étoilée tombant sur un article résumant ceci se dit :

« Génial ! C’est exactement ce qui se passe quand je prends une mèche de cheveux de mon ennemi et que je lui fais des misères pour que l’effet se répercute sur ma victime ».

Génial hein ? Sauf que ceci est valable au niveau de la particule pas à notre échelle (bien que certaines expériences commencent à l’observer au niveau macroscopique, mais on est tout de même loin de valider quantiquement le fonctionnement de la dagyde !!!). Les projets étudiants l’intrication quantique ont été menés en utilisant un matériel complexe, onéreux, volumineux…. Bref, il faut arrêter de croire que quelques clampins arrivent à reproduire dans leur chambre les expériences du CERN. L’analogie peut être intéressante, mais elle est souvent utilisée de façon malhonnête avec le fameux théorème de Bob exposé plus haut.

Le savoir est une arme, maintenant tu sais*.

Inutile de nous attarder plus longtemps sur le sujet. Il est juste bon de rappeler la nécessité d’analyser à la lumière de la raison et décortiquer avec esprit critique toutes informations qui plus est dans le domaine de l’ésotérisme. Ne vous laissez pas impressionner par les mots pompeux, les discours complexes…tout ce qui brille n’est pas de l’or et les gens qui se donnent des airs sérieux ne le sont pas toujours. Prenez chez eux ce qui est bon et délaissez le reste. Lisez de vrais sources scientifiques à votre portée (d’émission de vulgarisation pour enfant comme C’est pas sorcier à des sites dédiées à des publications seulement compréhensibles des spécialistes vous trouverez forcément chaussure à votre pied). Comme vous n’accepteriez pas que votre banquier bedonnant, sédentaire et au bord de l’infarctus du myocarde ne devienne votre coach sportif, ne laissez pas un spécialiste de l’ésotérisme devenir votre professeur de Sciences. Il peut tout au plus initier chez vous une réflexion sur le sujet, mais elle doit être poursuivie en revenant à la source.

N’oubliez jamais que la seule puissance dont dispose un charlatan c’est celle que votre crédulité lui confère.

À bientôt pour démasquer d’autres escrocs.

 

 

1 : Si pour vous le monde ésotérique est rempli de personnes bien intentionnées, vous avez sérieusement besoin de lunettes comme le héros d’Invasion Los Angeles de John Carpenter. Ça tombe bien, j’en vends sur mon site… Stop je plaisantais, si vous avez commencé à chercher vous avez vraiment un souci

nazteratom livre numérique papier sigil logo
Nazteratom – Réussir sa vie grâce à la magie – Fonctionne aussi pour les gens rationnels – formats papier et numérique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *