Quelques trucs (avouables !) que je fais avant d’aller dormir.

Bien commencer la journée et bien la terminer

Il y a un moment déjà, je vous avais présenté ma routine du matin et vous avais expliqué l’importance de bien commencer sa journée pour prendre le contrôle de son quotidien et par extension de son existence. En parallèle, il est essentiel pour que vos journées (et votre vie !) se passent bien d’être suffisamment reposé et régénéré par vos nuits.

En effet, dans notre société où les journées sont souvent bien remplies, il est primordial de savoir recharger les batteries afin de relever les nombreux challenges auxquels nous sommes chaque jour confrontés. La difficulté s’avère d’autant plus grande que notre temps de sommeil a tendance à se réduire. La faute à un monde hyperconnecté où les tentations (réseaux sociaux, Netflix…) nous font sans cesse reculer l’heure du coucher. Nous n’aborderons pas ici cet aspect qui se résout surtout en se disciplinant et en apprenant à remettre une partie de nos loisirs au lendemain (ben oui, vous avez déjà regardé deux épisodes de Walking Dead et vous pensez être entouré de zombies, il est peut-être préférable de reporter le troisième à une séance ultérieure…je dis ça…je dis rien…)

Nous allons donc nous concentrer dans cet article sur quelques trucs non exhaustifs pour améliorer la qualité de notre sommeil afin qu’il soit plus récupérateur.

Le concept de la plupart de ces techniques est simple : se couper des tracas et inconforts du quotidien pour ménager un vrai temps où corps et esprit seront pleinement disposés au repos.

Voici donc quelques trucs que j’utilise personnellement. Je vous fais confiance pour trouver les vôtres et n’hésitez pas à les partager à votre tour. J’aime bien considérer le monde comme un vaste laboratoire où chacun réalise ses expériences et en fait profiter ses semblables. Ainsi, chaque avancée individuelle contribue également à la progression collective.

Tout d’abord, il est essentiel de comprendre qu’il s’agit de suggestions. Vous pouvez tout à fait combiner plusieurs techniques, mais si vous manquez de temps, en utiliser une par soir sera largement suffisant et du fait d’une contrainte moins importante, il vous sera plus facile de conserver vos bonnes habitudes sur la durée. Le tort de beaucoup de personnes désireuses de bien faire est de s’astreindre à des efforts souvent impossibles à maintenir sur le long terme. Ils veulent réaliser le maximum d’exercices possibles, tiennent pendant une certaine durée puis lassés, ils deviennent de moins en moins assidus et finissent par abandonner. Mieux vaut un effort modéré accompli régulièrement que des pics d’intensité se soldant par des périodes d’inactivités prolongées. Essayez donc d’adopter un rythme qui vous convient et que vous puissiez conserver sur la distance. Vous pourrez toujours augmenter par séquence la difficulté quand vous le sentez. De même, n’oubliez pas de ménager des jours de repos dans la semaine et parfois des périodes de relâche. Le but étant d’éviter la lassitude. Le week-end par exemple si vous vous êtes bien détendus et n’éprouvez pas la nécessité de pratiquer un de ces exercices, n’hésitez pas à zapper, car s’astreindre à trop de relaxation… n’est plus du tout relaxant.

1- Faire des étirements

Je fais deux séances de musculation par semaine (pour ceux que ça intéresse, vous trouverez mon programme ici) que j’essaie d’espacer d’au moins 48 heures pour favoriser la récupération. Selon mon emploi du temps du moment, je pratique ces séances le matin en me levant où en fin d’après-midi. Le soir, j’en profite pour étirer les muscles que j’ai durement sollicités durant mes entrainements de musculation. J’effectue ces étirements avant d’aller me coucher et le relâchement et la détente musculaire qui en résultent améliorent grandement la qualité de mon sommeil. De plus, ces séances contribuent également à opérer une coupure mentale. Quand vous passez de longues minutes à vous concentrer sur votre respiration et vos sensations musculaires, vous avez tendance à oublier tous vos petits tracas quotidiens qui peuvent perturber l’endormissement. Mes séances d’étirement durent de 30 à 45 minutes et pour qu’elles soient un moment agréable et pas trop contraignant, j’ai pour habitude de les réaliser devant une série télé, un film ou un documentaire, mais si cela vous plait, vous pouvez tout à fait les accomplir en pleine conscience.

2- Méditer

Simple, on s’assoit confortablement… lotus, tailleur, chaise… peu importe, le tout est d’être à l’aise. Ne vous astreignez pas à méditer en tailleur si vous vous relevez en boitant avec de terribles douleurs de hanche. Apprenez à écouter votre corps, s’il dit « non, pas comme ça », entendez-le et faites autrement même si le grand maître JP Trucmuch vous a affirmé que la « vraie » méditation c’est dans cette position et rien d’autre. Invitez poliment JP Trucmuch à vivre une intense expérience sexuelle avec un de ces ancêtres plus ou moins lointains. Vous voyez certainement ce que je veux dire, ne me forcez pas à être vulgaire. Bon sinon, quand on médite, on fait quoi… ? Plein de choses, mais pour rester simple… on peut commencer par respirer en carré (1 temps : inspiration, 1 temps : on maintient l’air dans les poumons, 1 temps : expiration 1 temps on garde les poumons vides) puis lorsque l’esprit et le corps sont apaisés, on observe ses pensées défiler. Au début, c’est assez chaotique. Vous revivez votre journée au travail en pensant au linge que vous n’avez pas étendu, vos loisirs du week-end, quelqu’un qui vous excite sexuellement, votre grand-mère… désolé si c’est la même personne, je ne juge pas… chacun ses goûts… Bref c’est un joyeux bordel et sans trop forcer on va essayer de dompter tout ça… On va tenter de passer d’un océan tourmenté à la platitude d’un lac. J’espère que vous saisissez l’idée… Sinon je suis sûr que d’autres gens sur le web ou dans des livres, vous expliqueront mieux. Si vous êtes novice en la matière, pas de soucis. Il est tout à fait possible d’adopter une approche progressive. Commencez par pratiquer chaque jour sur une période donnée. Par exemple, choisissez une semaine et astreignez-vous du lundi au vendredi à méditer un peu chaque jour avant d’aller vous coucher. Utilisez un minuteur et réglez le premier jour sur 1 minute, le lendemain sur 2 et ainsi de suite jusqu’à parvenir à 5 minutes le vendredi. Les semaines suivantes, diminuez le nombre de séances tout en continuant d’augmenter d’une minute à chaque fois. Au bout de quelques semaines, vous devriez atteindre 10 minutes. Si vous êtes à l’aise, augmentez encore. Si ce temps vous parait déjà un peu long et l’exercice légèrement pénible, conservez cette durée. Vous pourrez toujours augmenter par la suite si vous en éprouvez le besoin.

3- Faire du yoga

De multiples séances de cette discipline peuvent se prêter au moment du coucher. Pour ma part, je travaille une bonne partie de la journée, assis devant un ordinateur et mon dos n’apprécie pas toujours. J’affectionne donc particulièrement cette séance salutaire pour mon épine dorsale et qui améliore grandement la qualité de mon sommeil. À vous d’expérimenter de votre côté, pour voir ce qui vous convient, mais retenez bien qu’introduire le yoga d’une quelconque façon dans vos habitudes sera forcément bénéfique à votre hygiène de vie.

4- Effectuer un rituel de bannissement

Ben oui, nous sommes quand même sur un site de magie (à la base !) donc je ne pouvais pas écrire cet article sans proposer un petit rituel. À ce titre, le rituel du pentagramme est un excellent moyen de se déconnecter de ses soucis et préoccupations et de faire place nette d’un point de vue psychologique pour laisser venir le sommeil. Dans son livre La lumière sur le royaune, Alexandre Moryason conseille d’effectuer ce rituel tous les soirs. Personnellement, faute de temps, je préfère le réaliser au moins une fois par semaine et garder du temps pour d’autres techniques comme celles vues précédemment, mais dans un premier temps, surtout si vous êtes débutant, je vous invite à de vous entrainer à pratiquer ce rituel presque tous les jours. Ne serait-ce que pour le mémoriser correctement et ensuite pour parfaire votre visualisation et la rendre plus « réaliste ». Je ne vais pas perdre du temps à décomposer le rituel alors que d’autres l’ont fait avant moi et je vous suggère donc d’aller sur l’excellent site Ezooccult pour en trouver une description détaillée.

Allez au lit !

Une fois un de ces techniques réalisées, pour bien profiter des bienfaits, allez-vous coucher le plus rapidement possible (si vous pouvez vous brosser les dents, préparer vos affaires pour le lendemain… avant c’est mieux) et surtout ne consulter plus votre smartphone, ne partez pas dans des discussions sans fin avec ceux qui vivent avec vous, ne pensez plus à vos soucis, à ce que vous devez faire demain… Allez dormir point barre. Go to bed.

Bonne nuit les petits.

Nazteratom

nazteratom livre numérique papier sigil logo
Nazteratom – Réussir sa vie grâce à la magie – Fonctionne aussi pour les gens rationnels – Formats papier et numérique
Acheter sur Amazon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *