Comment créer un serviteur magique (version express) – Quatrième partie.

Comment créer un serviteur magique (version express) – Quatrième partie.

Partie 1/4 ; Partie 2/4 ; Partie 3/4 ; Partie 4/4

IV-Comment employer le serviteur

Les serviteurs…idéal pour draguer en boite de nuit ou accomplir des tâches plus nobles mais ça, c’est vous qui voyez. Je ne suis pas votre papa.

Maintenant que votre serviteur est créé, comme dit précédemment, vous n’avez pas grand-chose à faire hormis le laisser agir ce que nous verrons dans le paragraphe suivant. Cependant, si vous souhaitez dans certains contextes accroitre son effet, voici comment procéder. Si par exemple, vous avez créé un serviteur visant à vous aider à rencontrer l’amour ou vous permettre d’être plus performant lors d’une compétition sportive, vous pouvez emmener le réceptacle et le garder à proximité le jour de ladite compétition ou lors d’une fête au cours de laquelle vous aurez l’opportunité de croiser un grand nombre de personnes et donc potentiellement l’amour. Vous pouvez le toucher juste avant de concourir ou d’approcher une proie sur laquelle vous souhaitez jeter votre dévolu. Voilà une des raisons pour lesquelles, je vous disais de lire l’article en entier avant de mener le rituel, car si vous avez choisi un énorme vase comme réceptacle, le transporter sera compliqué. Une petite figurine, voir un bijou ou un porte-clé est nettement plus pratique. Pensez à cet aspect lors de la préparation du rituel.

V-un serviteur, ça se nourrit

1- Principe

Ben oui, vous ne croyiez quand même pas que le serviteur allait faire le taf et qu’il n’allait pas exiger une petite contrepartie. Comme tout animal de compagnie, il va falloir le nourrir. Certains diront qu’il faut lui apporter de l’énergie, d’autres se prêter régulièrement à des actes commémoratifs pour le garder présent dans notre inconscient et prêt à agir. Peu importe le pourquoi du comment ou votre vision des choses, l’essentiel est que le processus fonctionne et à tous les mages qui prétendent qu’il faut comprendre le fonctionnement de ce qu’on utilise, qu’ils commencent par m’expliquer le fonctionnement de leur ordinateur et des algorithmes de Facebook, sur lequel ils passent leur vie. Gnark gnark…

2- Routine d’alimentation du serviteur

Concrètement comment nourrit-on un serviteur ? D’abord, on définit un type d’alimentation. Si vous avez créé par exemple un serviteur pour remporter des compétitions sportives, il peut paraître logique (même si ce n’est pas obligatoire et que d’autres techniques sont possibles) de « charger » le serviteur au cours de vos entrainements.

Voici un mode opératoire qu’on pourrait appliquer. Le jour de l’entrainement, vous mettez votre réceptacle dans votre sac de sport et juste avant la séance vous le touchez ou le contemplez un instant. Tout cela bien entendu discrètement, histoire de ne pas passer pour un illuminé. Ensuite vous réalisez votre entrainement comme d’habitude et une fois la séance finie, dès que vous êtes seul (dans les toilettes, dans votre voiture ou chez vous si vous ne pouvez le faire avant), vous pouvez ressortir votre réceptacle et le recharger. Pour cela, profitez de l’épuisement physique et fixez-le jusqu’à ce que votre vue se trouble et que tout paraisse se dissoudre autour de vous. Visualisez la forme astrale de votre serviteur absorber l’énergie que vous dégagez et quand le monde parait retrouver son aspect habituel, vous pouvez ranger votre réceptacle et reprendre une activité normale. Votre serviteur est rechargé.

Ceci n’est qu’un exemple, il existe une multitude d’autres techniques suivant le contexte. Si vous avez créé un serviteur pour vous aider à trouver des partenaires sexuels, vous pouvez par exemple vous arranger pour que le réceptacle ne traine pas trop loin quand vous faites l’amour et consacrer un petit moment pendant l’acte ou après pour voir sa forme astrale se régénérer grâce au dégagement de votre énergie sexuelle. Si le serviteur a pour but de vous faire gagner de l’argent, offrez-lui de temps en temps une pièce ou un bijou de façon ritualisée. Bref à vous de faire marcher votre imagination, définissez juste une façon de faire type et une fréquence qu’il vous sera possible d’honorer.

VI-Retraite anticipée ou comment dissoudre un serviteur

Après quelques années de bons et loyaux services, il est temps de prendre une retraite bien méritée.

Vous pouvez créer un serviteur dès votre plus jeune âge et le garder jusqu’à votre dernier souffle, mais vu que dans la vie, nos objectifs changent régulièrement, il est fortement possible qu’à un moment vous jugerez inutile de prolonger l’existence de votre serviteur. On pourrait alors le laisser mourir de faim, mais comme ce ne serait pas très gentil, nous allons le laisser retourner à la sphère akashique (on peut tout simplement dire l’oublier) avec dignité. Pour cela, on peut reproduire le rituel de création avec exactement le même matériel. On remercie alors le serviteur pour ces loyaux services. Si on le souhaite, on émet l’hypothèse de le rappeler et on s’allonge confortablement à côté du matos. Là, vous visualisez la forme astrale du serviteur se désagréger lentement puis votre corps réabsorber les lambeaux d’énergie. Voilà c’est fait et le réceptacle peut être rendu à l’usage profane.

VII-précaution et mise en garde

Tout d’abord, je vous déconseille d’utiliser cette technique pour nuire à autrui, car elle finira par se retourner contre vous. Je ne parle pas de triple retour ou d’un truc du style, mais parce que l’énergie le temps et la volonté déployée pour détruire les autres sont inexorablement perdue alors que ces formidables ressources auraient pu être employées pour construire vos rêves. La haine que vous semez dans le monde, vous reviendra forcément à un moment ou un autre comme un boomerang dans la tronche. Comme disait Dion Fortune quand on fait tourner la roue dans un sens (celui de la destruction), il est très dur et chronophage de la faire repartir dans l’autre sens (celui de la construction).

Ma deuxième mise en garde concerne le recours systématique au serviteur pour régler les problèmes du quotidien. Un mage doit savoir garder les pieds sur terre et ne pas faire intervenir la magie dans le moindre fait et geste de sa vie sous peine de totalement perdre les pédales et de développer une addiction. Limitez l’usage de la magie à certains domaines importants de votre vie et évitez de trop vous dispersez. Cela vous permettra de vous focaliser sur l’essentiel, de déterminer ce qui est vraiment important pour vous et de conserver une attitude saine.

N’hésitez pas à me contacter via les commentaires ou par la page Facebook pour tous compléments d’information ou partager vos propres techniques et expériences. Voilà, vous savez créer un serviteur.

Et pour ceux qui veulent apprendre d’autres techniques magiques et à les optimiser, vous pouvez aller jeter un coup d’œil à mon livre.

Partie 1/4 ; Partie 2/4 ; Partie 3/4 ; Partie 4/4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *