Comment créer un serviteur magique (version express) – Deuxième partie

Partie 1/4 ; Partie 2/4 ; Partie 3/4 ; Partie 4/4

II-Préparation à l’accouchement

1- Guide des prénoms (Définir l’identité de son serviteur)

Voyons en quelques étapes simples la conception d’un serviteur.

a-Définir clairement son but.

Quel objectif votre serviteur doit-il vous aider à accomplir ? Réussir votre examen ? S’assurer que votre voyage se passe sans encombre, vous garantir la victoire dans une compétition, supprimer le trac que vous éprouvez en parlant en public… Une fois cet objectif défini, vous pouvez réfléchir à…

b-La personnalité et les caractéristiques du gardien.

Vous pouvez imaginer votre serviteur comme une simple sphère d’énergie, un nuage de fumée ou une créature avec une apparence plus précise : une espèce, un sexe, des accessoires… Il faut juste que cette forme soit suffisamment évocatrice pour vous et en accord avec la tâche qui incombera à votre serviteur. Vous pouvez également décider à ce moment de placer le pouvoir de ce serviteur sous des influences planétaires ou astrologiques ou l’intégrer à une mythologie connue… Il n’existe aucune règle en la matière, si ce n’est que l’identité du serviteur soit compatible avec votre personnalité, ce en quoi vous croyez et la tâche que vous lui confierez. La puissance de la magie réside dans votre imagination et la personnalisation. Alors ne copiez pas sur le voisin, ce qui marche pour lui, ne marchera pas forcément pour vous.

c-Déterminer l’énergie créatrice utilisée dans le rituel

Pour créer votre serviteur, il va falloir lui apporter de l’énergie, à vous donc à ce moment donné de choisir la nature de celle-ci. Ce choix est déterminé d’une part par vos préférences en termes de pratique, mais également de cohérence avec le contexte. Si par exemple, vous voulez créer un serviteur pour protéger votre enfant, vous ne serez peut-être pas à l’aise à l’idée d’utiliser le sexe comme moteur créatif. Optez donc pour une méthode que vous maîtrisez et avec laquelle vous êtes à l’aise dans le cadre de votre objectif. Vous trouverez une liste de techniques pour atteindre un état modifié de conscience dans mon livre ou dans le tutoriel sur les sigils.

d-Un serviteur, ça se nourrit.

Pour prolonger l’action de votre gardien, il faudra régulièrement le nourrir. Il sera donc nécessaire de choisir une source d’énergie et une fréquence d’alimentation. La source d’énergie peut-être la même que celle employée dans le rituel de création (dans une moindre quantité) ou une autre. La fréquence doit convenir à votre emploi du temps tout en étant assez importante pour que le serviteur ne meure pas et reste opérationnel. Si vous êtes vraiment pressé, ne perdez pas trop de temps avec cette étape, vous aurez le temps d’y réfléchir par la suite.

e-Vous pouvez aussi déterminer une durée de fin de vie pour votre gardien ou le faire plus tard.

f-Et enfin lui trouver un nom.

Pour cela, vous pouvez vous inspirer de jeux de mots, de personnages mythiques, de langues étrangères, de noms d’étoiles…, cumulez le tout… Bref, faites preuve d’imagination.

2- Le matos.

La personnalité de notre gardien définie, reste à rassembler le matériel nécessaire pour le rituel. Comme il s’agit d’un rituel express pour palier à l’urgence, vous n’aurez pas forcément tous les éléments nécessaires à portée de main. Rien de grave. Il est toujours possible de trouver des substituts. Voici les fournitures requises :

-de quoi délimiter un triangle équilatéral :

Idéalement trois bougies de couleurs en accord avec la mission de votre gardien (voir livre d’analogies), mais des baguettes en bois, du scotch, du fil de fer ou une simple feuille de papier sur laquelle vous dessinerez le triangle feront très bien l’affaire.

-un réceptacle pour le gardien :

Figurine, poupée, sigil, bonhomme en fil de fer, bouchon de liège, statuette, sex-toys… vous comprenez l’idée. Il faut juste que son aspect soit en accord avec l’identité de votre gardien. Comme toute règle, elle peut être contournée. Planquez un méchant esprit dragon dans une figurine d’Ariel la petite sirène peut sembler un peu paradoxal… mais si l’idée qu’une dangereuse et puissante créature se cache dans le corps d’une gentille créature de Disney vous séduit foncez… laissez libre cours à votre folie et à vos perversions.

Un exemple de réceptacle, s’il vous effraie trop…prenez une barbie, c’est tout aussi efficace.

-de l’encens et de quoi le faire bruler :

Bâtonnet, granulé, on s’en tape. Arrangez-vous juste pour trouver un produit de qualité le moins toxique possible. À part des huiles essentielles, je n’ai pas trop d’idée de substitution, mais si vous en avez, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

-des médias inspirants (facultatif) :

Tableaux, poster, playlist musicale, passage de films, clips, vidéos pornos… bref de quoi créer une ambiance propice au bon état d’esprit.

-un booster d’émotion (facultatif) :

Préparation gustative ou une boisson qui vous contribuera à vous plonger dans l’état d’esprit adéquat. (voir le sujet dédié)

Le matériel rassemblé, nous pouvons passer à la réalisation du rituel que nous verrons dans la prochaine partie.

Partie 1/4 ; Partie 2/4 ; Partie 3/4 ; Partie 4/4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *